Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste
Communiqués

Eric Andrieu : "Les éleveurs sont les victimes de la politique libérale de la Commission européenne!"




Pour Eric Andrieu, vice-président de la commission agriculture, le profond malaise de la filière résulte de la politique de dérégulation de la Commission européenne, à qui il demande de prendre des mesures d'urgence.

Bruxelles- En pleine crise agricole, le Parlement débattait cet après-midi de la politique agricole commune et l'emploi en milieu rural.
Pour l'eurodéputé socialiste: "les éleveurs ne peuvent plus faire face à cette volatilité incessante des prix qui résulte de la politique de dérèglementation des marchés voulue par la Commission européenne et qui met en danger des millions d'agriculteurs et fragilise les territoires".

Face à cette situation chaotique, la principale réponse devrait provenir de la Commission européenne. A l'inverse de ce qui est fait, "il est urgent de remettre de la régulation dans les marchés agricoles en utilisant les outils existants mais cela reste insuffisant!" souligne le député européen.

L'eurodéputé urge ainsi la Commission d'utiliser l'article 219 de l'organisation commune des marchés agricoles (OCM unique) introduit par la réforme de la PAC qui permet de prendre des mesures exceptionnelles en cas de perturbations des marchés.
Par ailleurs, Eric Andrieu demande à la Commission une législation sur l'étiquetage des viandes intégrées dans les plats préparés. "Depuis presque un an, c'est une obligation européenne presque pour toutes les viandes mais pas sur les plats préparés pourtant consommés par des millions de citoyens européens", s'insurge-t-il.

Pour la filière porcine, le député du Sud-Ouest recommande à la Commission européenne, à l'instar de ce qui a été fait dans le lait, une législation favorable à une meilleure structuration du secteur et un élargissement de la contractualisation à toute la chaine alimentaire, "en particulier avec la grande distribution, pour renforcer le pouvoir de négociation des petits producteurs". De même l'eurodéputé "demande la levée partielle de l'embargo russe afin de redresser les prix."

Eric Andrieu, vice-président de la commission agriculture au Parlement européen