Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste
Communiqués

21e rapport de la Fondation Abbé Pierre : concilier droit au logement et mixité sociale




La Fondation Abbé Pierre a présenté son 21e rapport sur l’état du mal-logement en France. Le constat qu’elle dresse doit nous appeler toutes et tous à la responsabilité. Le nombre de Français touchés par la précarité liée au logement engage les acteurs du logement et l’État à une mobilisation absolue. Il y a urgence et à aucun moment, les personnes en situation de détresse ne doivent être opposées.

Au-delà du constat, la Fondation fait des propositions fortes pour produire plus de logements accessibles et modérer les coûts du logement. L’objectif, partagé par le Parti socialiste, est bien celui de concilier droit au logement et droit à la ville en rétablissant l’égalité républicaine et en proposant à chacun une solution d’accès au logement.

Des mesures ont déjà été engagées par le Gouvernement et celui-ci a pris un plan de relance dont les effets commencent à se faire sentir. Le Président de la République a annoncé au congrès de l’Union sociale pour l’habitat puis lors de ses vœux à la Caisse des Dépôts, des moyens supplémentaires pour aider à la production de logements et à la rénovation énergétique du parc.

Plusieurs lois ont été votées, des dispositifs fiscaux ont été mis en place et ont permis de relancer la construction, d’améliorer les relations entre propriétaires et locataires ou de faciliter l’accession à un logement. Les normes sont simplifiées, un nouveau plan de rénovation urbaine qui tire les leçons des échecs du précédent a été engagé et va permettre la rénovation de quartiers entiers.

La situation du logement n’est pas la même partout dans le pays. Dans les zones très tendues comme l’Ile-de-France, il est absolument nécessaire de construire davantage de logements sociaux destinés aux plus modestes. A Paris, les loyers sont désormais encadrés et d’autres villes vont s’y engager.

Le Parti socialiste est pleinement mobilisé dans le combat de la mixité sociale et la lutte contre la ségrégation. La loi égalité et citoyenneté annoncée par le Gouvernement pour 2016 va permettre de renforcer les dispositifs SRU, d’améliorer la répartition des logements sociaux sur le territoire et leur attribution, de permettre plus de mixité dans les villes pour ne pas ajouter de la pauvreté là où il y en a déjà beaucoup.

La lutte contre le mal logement est un combat de chaque instant. Elle exige à la fois de la volonté politique, des moyens et un partenariat entre acteurs institutionnels, associatifs et économiques. La Fondation Abbé Pierre le rappelle dans son précieux rapport.

Parti socialiste